Le Groupement d'Intérêt Public de Grigny et Viry-Chatillon

edito

Edito décembre 2015 – Le contrat de ville 2014-2020 est signé

Le 15 décembre dernier en Préfecture de l’Essonne, le contrat de ville-cadre de nouvelle génération 2014 – 2020 sur le territoire de Grigny et Viry Chatillon, Territoire des Lacs de l’Essonne a été signé.

Cette signature est l’aboutissement d’un important travail de concertation mené depuis deux ans sous l’impulsion du Préfet délégué pour l’égalité des chances avec l’agglomération Les Lacs de l’Essonne, l’appui du GIP et tous les signataires du contrat. C’est aussi le résultat du partenariat technique soutenu qui a été développé pour son élaboration  au sein de groupes de travail, comités techniques  et comités de pilotage entre les services de l’Etat, de  l’agglomération des Lacs de l’Essonne, des villes de Grigny et Viry Chatillon, du Conseil départemental, des bailleurs sociaux et transporteurs.

Signature

L’Assemblée Générale du GIP  présidée par le Préfet de l’Essonne qui a précédé la séance de signature a approuvé les deux avant-projets de conventions d’application de ce contrat-cadre. Ces conventions en effectuent la déclinaison propre à chacune des deux communes dans la perspective de leur présentation début 2016 aux nouvelles intercommunalités auxquelles les deux villes seront rattachées, à savoir pour Grigny l’EPCI Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart et pour Viry Chatillon l’Etablissement Public Territorial  12.

A la veille de sa dissolution le 31 décembre 2016, le bilan d’une quinzaine d’années de fonctionnement du groupement, administration de mission au service de ses membres –  Etat, Villes, EPCI, Conseil départemental, bailleurs sociaux, copropriété de Grigny 2 – s’apprécie à l’aune de ce type de production qui réalise la synthèse des travaux et traduit la réflexion collective pour définir la stratégie du territoire et les engagements opérationnels des partenaires du renouvellement urbain et de la cohésion sociale.

2016, avec la mise en place des deux nouvelles intercommunalités, la préparation des nouveaux projets de renouvellement urbain, la mise en place d’une opération d’intérêt nationale pour l’opération de requalification de la copropriété de Grigny 2, sera une année de forte transition.

contrat2

Aussi le groupement devra-t-il l’année prochaine concilier la continuité du service public qu’il gère et anticiper sur la passation des missions reprises, qu’il s’agisse de la mise en œuvre du contrat de ville, de la finalisation d’études urbaines, du plan de sauvegarde de la copropriété, de la réussite éducative ou de l’atelier santé ville, ou de l’expérience très spécifique en matière de linguistique qui méritera d’être exportée dans les futures stratégies locales et intercommunales.

Par ailleurs, dans d’autres domaines d’intervention où le GIP a innové, l’orientation des collégiens notamment, l’apprentissage ludique des sciences par les jeunes élèves, l’innovation numérique, le groupement pourra selon le cas accompagner la reprise ou anticiper un relais par un nouveau porteur de projet.

Directeur du GIP depuis 2010, je quitterai mes fonctions fin janvier 2016. Pour les partenaires du groupement et son personnel, je forme le vœu que l’achèvement de la mission du GIP soit, non pas la fin d’une aventure territoriale mais le commencement d’un nouvel essor à plus grande échelle que la mission transitoire du GIP aura contribué à préparer. Je remercie les équipes du GIP pour leur engagement et leur dévouement dans cette belle mission d’intérêt général, certes transitoire, mais qui a essaimé des pratiques innovantes.

 

Jean-Sébastien CARAGE

Directeur du GIP