Le Groupement d'Intérêt Public de Grigny et Viry-Chatillon

Présentation du projet In’Europe

Depuis la fin des années soixante, le territoire essonnien de Grigny et Viry-Châtillon, (55 000 habitants et 2000 entreprises), se confronte à de lourdes difficultés urbaines et sociales, exprimées par un net décrochage départemental et francilien.
Le territoire est de fait marqué par un aménagement urbain éclaté, une dominante de grands ensembles collectifs et des populations très fragiles. Trois quartiers sont ainsi classés en Zone Urbaine Sensible : La Grande Borne, Grigny 2 et les Coteaux de l’Orge
Si les actions réalisées dans le cadre du PIC URBAN II (2001-2006) ont été positives et évaluées comme telles, de graves difficultés sociales et urbaines demeurent et le tissu économique n’a pas encore atteint un niveau satisfaisant de densité fiscale. Conjointement à la résorption des problèmes sociaux endogènes et au renforcement du tissu économique, le territoire a pour objectif d’ amplifier son ambition et d’aller plus loin, en impulsant une nouvelle dynamique de long terme. L’inclusion dans l’économie de la connaissance en fait partie, entre réduction de la fracture numérique, accès généralisé aux TIC pour les entreprises et les habitants, et émergence de pôles locaux d’entreprises dédiées ou liées aux nouvelles technologies.

 

Cette dynamique locale doit concourir

  • à une promotion de l’esprit d’entreprise et d’innovation et à la mise en réseau des acteurs économiques,
  • à une ouverture et des interactions avec l’environnement universitaire, économique, scientifique et technologique du pôle Evry-Centre Essonne, 
  • à un positionnement très avancé dans l’intégration du numérique au quotidien, facteur de développement économique, social et citoyen, en développant le concept de communauté d’agglomération numérique, 
  • à un maillage effectif du territoire en TIC, lié au plan départemental d’équipement et compatible avec les indispensables connexions aux partenaires extérieurs, dont l’université d’Evry 
  • à la mise en œuvre d’un développement durable et partagé, soutenu par la promotion d’éco quartiers, le renforcement de l’efficacité énergétique et l’implantation d’entreprises et la création de postes de travail œuvrant dans ce créneau,
  • à la mise en valeur du patrimoine local pour renforcer l’image du territoire.

 

Le territoire entend ainsi inverser à la fois son image de banlieue sensible et ses tendances sociales lourdes, en déclinant un projet de territoire et des réalisations modèles.

Innovation et développement économique interagiront donc localement avec le dynamisme des habitants, leur esprit d’initiative et d’entreprise. Les dynamiques urbaines -sociales, culturelles, artistiques et environnementales- encouragées par le projet public et portées par les talents du territoire, susciteront des projets économiques originaux et accroîtront les opportunités d’accès à l’emploi.
Compte tenu des besoins du territoire, la notion d’innovation est ainsi placée au cœur de la stratégie proposée et se manifeste de façon transversale.

De ce fait, 3 objectifs stratégiques sont recherchés : Valoriser et dynamiser le tissu économique, en soutenant l’esprit d’entreprise ; Mettre en œuvre de façon tangible le développement durable du territoire et Renforcer l’attractivité du territoire de projet par l’accessibilité aux services et au développement de projets culturels novateurs.

Ces objectifs stratégiques seront atteints par la mise en œuvre partenariale d’opérations regroupées dans ces 3 priorités articulées avec les autres politiques territoriales mises en œuvre sur le territoire et plus particulièrement leur insertion dans les priorités du PO régional Compétitivité et Emploi et plus globalement dans les priorités communautaires de Lisbonne et Göteborg.

 

 

Les priorités sont :

  • Priorité 1 – La diffusion de l’innovation dans le tissu économique et social du territoire 

Mesure 1 – Innovation et esprit d’entreprise 
Mesure 2 – Un accès organisé aux ressources du multimédia

  • Priorité 2 – Développement durable et réhabilitation urbaine
  • Priorité 3 – Une attractivité relancée par une plus grande accessibilité

Mesure 1 – Un meilleur accès à la culture et au patrimoine
Mesure 2 – Des services pour les habitants qui accèdent à des emplois porteurs

La candidature du territoire à l’appel à projets « In’ Europe » 2007/2013, portée par l’Agglomération Les lacs de l’Essonne, a été validée en août 2008 par le SGAR (Secrétariat Général des Affaires Régionales – Préfecture Région), après une élaboration concertée entre les villes et l’agglomération et leurs partenaires économiques (chambre de commerce) ou collectivités telles que le Conseil Général, le Conseil Régional, mais aussi Evry Centre Essonne.