Le Groupement d'Intérêt Public de Grigny et Viry-Chatillon

Projet de territoire de Grigny et Viry-Chatillon

L’élaboration du GPV avait constitué pour les communes et leurs partenaires l’occasion de décliner le projet de territoire dans le cadre d’une programmation contractualisée. Le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) signé en 2007, se situe dans la continuité de cette démarche : il constitue le cadre stratégique du projet de territoire. 

Il articule et met en cohérence les politiques :

  • De développement économique et d’accès à l’emploi (autour des objectifs du projet de la Maison de l’emploi , repris dans le projet du Pacte régional)
  • D’habitat et de cadre de vie (autour notamment des Projets de Rénovation Urbaine)
  • D’éducation des jeunes populations, de solidarité en direction des plus fragiles et de prévention de la délinquance

Projet de territoire de Grigny et Viry-Chatillon

Une dynamique nouvelle, mais des enjeux qui persistent

Après six années d’action publique renforcée visant le rattrapage du territoire en matière d’offre de service public et l’inversion des phénomènes de décrochage au regard de son environnement, le territoire entre dans une phase nouvelle de développement, à la faveur d’une triple dynamique : dynamique économique, dynamique urbaine et résidentielle (au travers des Projets de Rénovation Urbaine, dynamique démographique.

Cette dynamique demeure fragile, et reste notamment subordonnée à l’adéquation du niveau de réponse publique aux problèmes constatés sur le territoire. Si le Grand Projet de Ville (GPV) a permis des avancées réelles, d’importants efforts restent à fournir.
Un double enjeu se dessine donc pour les partenaires œuvrant pour le développement social et urbain de Grigny et Viry-Châtillon :

  • Poursuivre et faire aboutir les politiques de rattrapage du Grand Projet de Ville (GPV)
  • Conforter la dynamique du territoire, afin d’en démultiplier les effets pour les habitants et pour les communes

Une stratégie territoriale intégrée

Le projet de territoire de Grigny et Viry-Chatillon a pour ambition d’articuler une stratégie de développement local avec les objectifs de la cohésion sociale, en liant étroitement développement économique, accès à l’emploi, développement résidentiel et urbain et lutte contre les exclusions. C’est l’ambition formulée dans le Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), signé en juillet 2007.

La mise en œuvre de cette stratégie territoriale intégrée implique une forte interrelation entre chacun des axes du projet de territoire. L’ambition de la cohésion sociale pourra progresser à condition que :

  • Les programmes, permettant de solvabiliser par le travail les populations sans emploi, soient bien dimensionnés, cohérents et articulés comme le propose la stratégie formalisée dans le projet de territoire en matière de développement de l’emploi.
  • Les projets de rénovation urbaine, permettant de transformer l’environnement urbain et l’offre résidentielle, soient mis en œuvre dans le cadre d’une stratégie intercommunale de l’habitat.

De même, les programmes de développement économique et les projets de rénovation urbaine n’auront d’impacts réels qu’à condition que :

  • L’attractivité des services publics locaux (en premier lieu modes de garde et offre scolaire) et l’accessibilité du territoire soient renforcées
  • Les actions en faveur des jeunes populations, et de lutte contre les exclusions, permettent de faciliter l’insertion sociale et professionnelle des habitants
  • Les actions de maîtrise du peuplement et d’amélioration du « vivre ensemble » permettent de pérenniser et démultiplier les effets attendus des projets de transformation urbaine du territoire
1/ Conforter le dynamisme de l'emploi et l'insertion professionnelle pour augmenter les revenus des populations par l'emploi
Le Grand Projet de Ville (GPV) a vu l’émergence d’un puissant moteur pour le développement de Grigny et Viry-Chatillon : le dynamisme exceptionnel de l’emploi que connaît depuis quelques années le territoire doit permettre à la fois de créer de la richesse pour les communes et d’augmenter les revenus des habitants par le travail.

 

Atteindre ces deux objectifs nécessite :

  • D’œuvrer en faveur du rapprochement de l’offre et de la demande locale d’emploi
  • De favoriser l’accès ou le retour à l’emploi
  • De développer l’accompagnement dans l’emploi
    Au regard du poids des populations très éloignées de l’emploi, une politique efficace d’accès à l’emploi ne peut s’envisager que si :
  • L’offre d’accompagnement professionnel en direction des plus éloignés de l’emploi est confortée et pérennisée
  • L’offre de formation est développée et mieux adaptée aux caractéristiques des publics
  • L’offre d’insertion par l’activité économique est dimensionnée à la hauteur des besoins

Ces objectifs ont été formalisés dans le projet de Maison de l’Emploi.

2 / Agir sur l'habitat et l'environnement urbain pour améliorer le cadre de vie et renforcer l'attractivité résidentielle du territoire
Dans la continuité du Grand Projet de Ville (GPV), le projet pour le territoire de Grigny et Viry-Chatillon vise à créer les conditions d’une attractivité économique et résidentielle durable.
Au-delà d’une politique de maîtrise des flux entrants qui a montré ses limites, il s’agit d’attirer de nouvelles populations sur le territoire et d’inciter les habitants les mieux intégrés socialement et professionnellement à rester sur l’agglomération.

Cela suppose d’améliorer le cadre de vie urbain et de transformer en profondeur la vocation résidentielle des quartiers, au moyen de quatre programmes d’action :

  • Diversifier et améliorer le parc de logement au travers notamment des projets de rénovation urbaine
  • Promouvoir une action coordonnée en faveur de la qualité de vie au quotidien, au travers de la requalification des espaces publics, de la mise en place d’une gestion urbaine de proximité et d’une politique volontariste en faveur de la tranquillité publique
  • Améliorer l’accessibilité du territoire et la qualité de l’offre de transport
  • Renforcer l’attractivité des services publics locaux, en premier lieu de l’offre en direction de la jeunesse (carte scolaire, modes de garde, offre de temps libre) qui constitue un critère essentiel des choix résidentiels des ménages

Les Projets de Rénovation Urbaine, déclinés dans le cadre d’une stratégie intercommunale de l’habitat, sont les outils privilégiés des collectivités et de leurs partenaires pour atteindre ces objectifs.

3 / Garantir aux jeunes populations les meilleurs conditions pour la construction d'adultes autonomes et citoyens
La grande jeunesse du territoire est une force pour Grigny et Viry-Chatillon. Elle représente également une lourde charge.

Les communes et leurs partenaires doivent à la fois répondre :

  • Aux besoins de la jeunesse en matière de modes de garde, de santé, de scolarisation, d’offre de temps libre… Cela exige de dimensionner et diversifier une offre nécessaire de service public pour les différentes classes d’âge
  • A l’acuité des problèmes que rencontre une partie de la jeunesse, dans une logique préventive et proactive : l’action en faveur des jeunes (de la petite enfance jusqu’à l’âge adulte) vise à garantir les meilleures conditions possibles pour la construction d’adultes autonomes

Les moyens spécifiques du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) sont mobilisés prioritairement au service de ces objectifs, notamment le Projet de réussite éducative (PRE).

4 / Etre solidaire vis-à-vis des plus fragiles
Le nombre et l’intensité des problèmes que rencontre une forte proportion des habitants du territoire appellent le développement d’une action publique renforcée en direction des populations les plus fragiles.

Il s’agit d’agir en faveur des populations les plus fragiles au travers du développement :

  • De l’offre d’insertion sociale
  • De l’accès aux droits
  • De l’offre de soins et de l’accès aux soins
  • Du maintien dans le logement

Dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion sociale (CUCS), un Atelier Santé Ville est mis en place pour concourir à ces objectifs.