Le Groupement d'Intérêt Public de Grigny et Viry-Chatillon

Le redressement de l’ensemble immobilier ne saurait être envisagé sans un traitement du quartier en lien avec son environnement. Des actions ciblées sur les zones prioritaires sont prévues dans un premier temps, sous réserve de la signature de l’avenant à la convention ANRU dont la demande a été déposé en octobre 2008.

Restructuration commerciale du secteur Barbusse

Afin de maintenir une offre pérenne de commerce de proximité, il est prévu l’aménagement d’une place au droit du centre commercial actuel, en bordure du quartier des Sablons et du quartier Cœur de Ville. Les immeubles construits à cette occasion seront destinés à loger des commerces adaptés à la demande.
Pour ce faire, la commune de Grigny a saisi l’opportunité de maîtrise foncière du centre commercial qui s’offrait à elle. Elle a pu ainsi éviter le danger de constitution d’une friche commerciale au départ du Centre Leclerc par la mobilisation d’un nouvel opérateur (Casino). Cette situation permet de faire bénéficier aux habitants de Grigny d’une offre commerciale continue en attendant la concrétisation du projet de place et la constitution d’une nouvelle offre commerciale dans le futur Centre-ville.
L’avenir du secteur Barbusse fera l’objet d’une étude, incluant notamment l’étude de la constitution d’une plate-forme multimodale en lien avec l’arrivée du futur transport en commun en site propre et du projet d’abaissement de la route de Corbeil au croisement avec le RD 310.

Réaménagement du square Surcouf

Le square Surcouf constitue un des points de cristallisation des difficultés du quartier de Grigny II : accumulation de petits logements, souvent sur occupés, notamment dans le syndicat secondaire Cambacérès 26 ; conception « en nasse » ; parkings et espaces extérieurs de faible qualité et mal sécurisés ; difficulté dans la gestion urbaine de proximité ; etc.
Les actions suivantes, incorporées dans la demande d’avenant, sont destinées à changer radicalement la situation de ce secteur pour lui redonner une vraie attractivité et restaurer la qualité de vie :

  • création d’une voie traversante qui reliera, à travers le square Surcouf, la rue Pasteur et la rue Vlaminck, permettant de désenclaver le square ;
  • démolition de 130 parkings et aménagement des abords de la nouvelle voie, en lien avec l’étude sur le stationnement qui permettra à terme d’améliorer la qualité de l’offre de stationnement ;
  • Outil de portage immobilier de l’AFTRP : restructuration et réaménagement de 130 logements par l’AFTRP dans la continuité de l’opération lancée depuis 2005, pour offrir à terme une soixantaine de grands logements en accession ;
  • appropriation des pieds d’immeubles par l’implantation d’activités ;
  • amélioration de la gestion urbaine de proximité.
Création et requalification de voiries en lien avec les projets d’aménagement et d’équipement

Il est également prévu que la rue Vlaminck, la rue Renoir et la ruelle du Curé soient requalifiée par la communauté d’agglomération. Ce sera l’occasion de clarifier la situation foncière du quartier par leur rétrocession au domaine public.
Une voie nouvelle est créée en prolongement de la ruelle du Curée pour rejoindre la route de Corbeil. Cela permettra un meilleur accès au quartier qui ne dispose que d’une seule entrée et son rattachement au reste de la ville, notamment au nouveau Centre-Ville en construction. Cette voie desservira également le parc constitué par le futur aménagement du coteau Vlaminck par la commune et la nouvelle école construite le long de la ruelle du Curée.

Equipements

Cette future école « Vlaminck » de 12 classes fait partie d’un programme de remise à niveau des équipements du quartier entrepris par la ville, notamment pour faire face à la montée des besoins scolaires. Ainsi sont prévus dans cette première phase :

  • la rénovation de l’école Langevin – Perrin qui permettra l’ouverture de 4 nouvelles classes, en lien avec le déménagement du conservatoire ;
  • la dernière phase de la rénovation de l’école Belle au Bois Dormant / Petite Sirène ;
  • la rénovation du Gymnase Jean-Louis Henry.
Des projets prévus à plus long terme

Les projets présentés ci-dessus devraient démarrer à court terme (2009-2010), après accord de l’ANRU. Certains sont déjà engagés (outil immobilier de l’AFTRP, création de la voirie nouvelle vers la route de Corbeil, restructuration commerciale du secteur Barbusse). Dans un second temps, et à l’occasion d’une nouvelle demande de financement dans le cadre d’un deuxième avenant à la convention de janvier 2007, il est prévu d’engager des aménagements complémentaires :

  • réhabilitation de l’ensemble des équipements publics du quartier ;
  • requalification de l’ensemble des voiries structurantes du quartier et rétrocession de celles-ci au domaine public ;
  • création d’une voie de désenclavement entre la rue Renoir et la rue Pierre Brossolette.

Ces projets futurs seront menés en lien avec les actions du projet immobilier, notamment la phase opérationnelle du plan de patrimoine.