Le Groupement d'Intérêt Public de Grigny et Viry-Chatillon

Nouveau Contrat de ville

Pour consolider et développer les acquis du Contrat Urbain de Cohésion Sociale et de la rénovation urbaine de Grigny et Viry-Chatillon, un atout pour chacune des communes : une nouvelle génération de contrat urbain et humain.

La loi 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine présente des évolutions concernant la politique de la ville :

  • Une simplification de la géographie prioritaire et un resserrement sur 1300 quartiers prioritaires considérés les plus en difficulté. Ces quartiers sont déterminés selon un critère unique de concentration de la pauvreté calculé à partir du revenu des habitants
  • La création d’une nouvelle génération de contrat de ville unique rapprochant l’urbain et le social, adossée à un projet de territoire à l’échelle intercommunale
  • Une politique de la ville associant, outre les associations et les entreprises, les habitants dans une démarche de co-construction. La loi prévoit en particulier la création de conseils citoyens.
  • Une priorité à la mobilisation des politiques de droit commun (Etat notamment grâce à la signature de conventions interministérielles, collectivités territoriales incluant la gestion des fonds européens structurels et d’investissement), les instruments de la politique de la ville venant en complément
  • Un prolongement de la rénovation urbaine par le lancement d’un second programme national de renouvellement urbain, la loi prévoyant une contribution de l’Etat à hauteur de 5 milliards d’euros
Pour tout complément d’information
Xavier ROY – Responsable du Pôle Cohésion Sociale – 06 78 35 55 45
Jeanne CERYCH – Responsable du Pôle Renouvellement Urbain – 06 76 37 80 48

 Au niveau local

Le GIP s’est vu confier par délibération de son CA le travail d’élaboration du futur contrat de ville dont le calendrier prévoit une signature avant la fin de l’année 2014. La méthode de travail retenue consistera à :

  • Unifier et mettre en perspective les travaux existants et en cours qui ont déjà mobilisé de nombreux partenaires dans une démarche de co-construction (Pacte pour le développement du territoire les Lacs de l’Essonne, Projet Educatif Local, Contrat Local de Santé, projets de rénovation urbaine et de transports, Pôle Gare de Grigny, Cœur de Ville, gestion urbaine de proximité, …). Cette unification s’appuiera en particulier pour le volet urbain, sur l’élaboration en cours d’un Plan Stratégique Local.
  • Bâtir la trame et les orientations de la nouvelle contractualisation avec l’appui de groupes de travail partenariaux sur les grandes thématiques du futur contrat.

 

Les premiers travaux engagés font apparaître en filigrane quelques axes stratégiques qui pourraient être propres au territoire et dont  l’énoncé affiné permettrait de structurer le projet :

  • Lutter contre la spécialisation sociale de l’habitat et développer les performances énergétiques réduisant le coût du logement dans le budget des ménages;
  • Développer l’employabilité des publics les plus éloignés de l’emploi;
  • Prévenir dès la petite enfance les freins à l’éducation, à la Culture et à la vie citoyenne des familles;
  • Favoriser des parcours ascendants en faisant de l’accès à la maîtrise de la langue un levier particulier;
  • Promouvoir le droit et l’accès à la santé et au bien-être.

 

Ces projets d’axes structurants seront déclinés en six volets thématiques :

  • Rénovation et fonctions urbaines
  • Education et petite enfance, Sport, culture et loisirs
  • Emploi, formation, insertion et développement économique
  • Santé bien-être
  • Sécurité et prévention de la délinquance
  • Vivre ensemble et citoyenneté

Cette approche par thème faite ici se veut pragmatique et permet de bien identifier la diversité des leviers du droit commun à mobiliser mais ne vise pas pour autant à fractionner l’approche d’ensemble nécessaire.